• Anonyme

  • 12.6 x 17.6 cm
  • Vers 1920
  • Tirage argentique
  • 2007.4.1
  • Paris, musée Bourdelle

La danseuse américaine Isadora Duncan (1877-1927) que l‘on reconnaît ici au premier plan, improvisant librement, des bouquets à la main, fut l’une des muses de Bourdelle. Le maître la représenta à de très nombreuses reprises à partir de 1909, tant par le dessin que par la sculpture. C’est en effet Isadora qui fut l’inspiratrice des bas-reliefs du théâtre des Champs-Elysées à Paris. Pionnière de la danse libre, elle fit scandale en se produisant sans tutu ni pointes, simplement revêtue d’une tunique légère et pieds nus, comme le rappelle cette photographie. Adepte de la danse en plein air, en empathie avec la nature, elle prônait la liberté du mouvement et du corps. Désireuse de propager son art, elle créa plusieurs écoles, où elle dispensait son enseignement novateur à des jeunes enfants.

Auteur de la notice : Stéphanie Cantarutti