Photographies Pierre Antoine Studio

Réouverture partielle le 22 juin 2021

Le musée Bourdelle a entamé en janvier 2021 des travaux de consolidation du bâtiment le plus ancien au cœur du musée, afin de préserver ce lieu remarquable et son histoire. Le chantier doit durer 16 mois. Dès l’été  2022, les visiteurs retrouveront le charme des ateliers d’Antoine Bourdelle. Le parcours de visite sera repensé pour souligner la modernité du sculpteur, praticien de Rodin, maître de Richier et de Giacometti. Un salon de thé ouvrira à l’étage donnant sur la terrasse, permettant ainsi de prolonger la visite dans un cadre intime et confortable.

Le musée rouvrira partiellement le 22 juin 2021 (Hall des plâtres, atelier de peinture de Bourdelle, parcours chronologique, jardins), avec la présentation de l’accrochage « Bourdelle devant Beethoven », prolongé jusqu’au 17 décembre 2021 (entrée gratuite). 

Depuis son ouverture en 1949, le musée Bourdelle se déploie autour des anciens ateliers du sculpteur Antoine Bourdelle. C’est l’un des très rares témoignages subsistant des ateliers d’artistes du premier Montparnasse, avant 1900. Le bâtiment le plus ancien, fragment d’une cité d’artistes édifiée rapidement en 1878, souffre de pathologies - problèmes structurels, dévers de planchers, remontées d’humidité, etc… - qui nécessitent aujourd’hui une opération de restauration et de sauvegarde. Pour sauvegarder ce bâtiment unique, la Ville de Paris a décidé d’engager de lourds travaux de confortement.

L’atelier de Bourdelle, lieu remarquablement préservé depuis la mort de l’artiste en 1929, sera conservé avec toutes les traces du passage du temps : la structure en sera confortée, mais le décor qui fait tout son charme restera inchangé : les parquets et les meubles anciens seront déposés puis reposés à l’identique, les murs seront préservés dans leur état actuel et ponctuellement restaurés si nécessaire.

Dans l’atelier adjacent, dédié à la découverte des matériaux et techniques de la sculpture, de nouveaux dispositifs scénographiques et numériques ainsi que de nouveaux outils de médiation seront déployés, selon trois modes de consultation des visiteurs, plus ou moins rapides, plus ou moins approfondis, plus ou moins ludiques.

À l’étage, un salon de thé sera créé dans le décor 1950 exceptionnellement préservé de l’ancien appartement de Rhodia Dufet-Bourdelle, la fille du sculpteur. C’est Michel Dufet, grand nom de l’Art Déco, qui transforma un ancien atelier d’artiste en appartement en 1947, lorsqu’il épousa la fille de son ami Bourdelle. Les hautes verrières au nord donnent sur le jardin intérieur, procurant des points de vue inédits sur les œuvres du sculpteur. Quelques tables permettront de profiter de la terrasse côté sud.

Les collections habituellement exposées dans ces salles, les bustes de la terrasse, les œuvres de jeunesse de Bourdelle, et le contenu de l’appartement, font l’objet d’un « chantier des collections » ; suivez-le sur les réseaux sociaux @museebourdelle.

L’agenda des ouvertures des salles sera à retrouver sur www.bourdelle.paris.fr 

Périmètre de l’opération : environ 450 m² de surface hors œuvre.
Durée du chantier : 16 mois
Coût de l’opération : 4,6 millions d’euros

Maîtrise d’œuvre:
Lefèvre SAS entreprise de travaux mandataire,
Architectes APGO architecture et patrimoine, Agence Bertrand Naut.

Maître d’ouvrage : Paris Musées
La maîtrise d’ouvrage est déléguée à la Direction des Constructions Publiques et de l’Architecture de la Ville de Paris
Réalisation des travaux muséographiques : Atelier de l’Île, Dominique Brard ; Ciel architectes

Publica tu opinión